Conseils pour protéger & décorer des meubles réalisés à partir de palettes !

Inspiration meuble palette coloré
Matériau de récupération par excellence, facile à transformer et disponible à des prix raisonnables à La Réunion, la palette bois s’invite dans nos maisons. Bureau, table basse, meuble TV, étagère, salon de jardin … elle se réinvente en objet du quotidien. Découvrez dans cet article des conseils pour bien la protéger et la décorer.
 
Ponçage & nettoyage de la palette
Déterminez le niveau de ponçage selon l’effet recherché (style industriel ou moderne). Eliminez les imperfections avec un papier abrasif de 80 à 120*.
Dépoussiérez-la avec un chiffon humide.
 
La peinture pour un effet coloré
* La sous-couche : choisissez-la spécialement pour le bois. Optez plutôt pour une sous-couche acrylique à l’eau comme la peinture Covabois pour ses propriétés d’adhérence, de microporosité et la présence d’un agent antirouille qui empêchera les clous métalliques de rouiller.

*La finition : elle aussi doit être adaptée à la décoration du bois. Attention à la destination, intérieur ou extérieur selon l’emplacement de votre meuble.
 
La lasure pour un aspect brut, plus naturel
Comme pour la peinture, vous pourrez opter pour une lasure à l’eau, pour la protection et la décoration des boiseries, en intérieur ou en extérieur. Si vous choisissez cette deuxième option, nul besoin d’acheter une sous-couche, vous pouvez appliquer une première couche diluée de lasure.
Lors de votre choix, soyez attentif aux propriétés qu’elle offre (formules spéciales pour protéger contre les UV ou le développement des champignons, imperméabilisation du bois, …). Elles sont la garantie d’une protection optimale pour votre meuble.
Ça y est, vous avez maintenant toutes les informations pour vous lancer dans la fabrication de votre meuble en palette.

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous vous posez encore des questions sur la lasure ou la peinture à appliquer.
 
*A savoir : les papiers de verre sont classés en fonction du nombre de grains (de 80 à 240), plus le chiffre de granulation du papier de verre est important, plus celui-ci est fin.

Publié le 13/07/2021

Quelle marque de peinture choisir : décryptage des étiquettes

A la Réunion, vaste est le marché des peintures. Différences significatives de prix, caractéristiques techniques, composition …, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes les références ! Dans cet article nous vous donnons les critères à identifier pour sélectionner une peinture de qualité.

 

 

Le rendement, il correspond au volume de peinture pouvant recouvrir une surface donnée. Plus une peinture est de qualité, meilleur est son rendement. Le rendement indiqué sur la fiche technique résulte de test réalisé en laboratoire sur des supports lisses. Il est donc important de comparer le rendement total et le prix au m².

 

La résistance à l’abrasion humide qui évalue la résistance de la peinture à des lavages répétés. Elle est divisée en 5 classes. La classe 1 indique la résistance à l’abrasion humide la plus élevée et la classe 5 indique la plus faible.
Une peinture lessivable peut-être de classe 1 ou 2 et une peinture lavable de classe   3 ou 4. (voir notre article « Peintures lavables et peintures lessivables, quelles différences ? »)

 

La destination : elle indique le(s) support(s) sur le(s)quel(s) la peinture peut être appliquée. Il existe aussi des peintures multi-supports.

 

Les certifications :
La Marque NF Environnement & l’Ecolabel Européen
Elles offrent une double garantie : la qualité d’usage et la qualité écologique. Elles assurent la prise en compte des impacts environnementaux sur tout le cycle de vie du produit. Elles sont également la garantie d’une opacité et d’un rendement optimums. En choisissant un produit certifié NF ou Ecolabel, vous avez l’assurance d’utiliser des produits conformes aux normes de qualité. Sachez que MAUVILAC propose depuis de nombreuses années plusieurs peintures éco-certifiées.

 

La classification A+
Il existe un étiquetage des produits destinés à la construction. Ce barème de notation à quatre échelon (A+, A, B et C) renseigne le consommateur sur la quantité de COV émis par la peinture.
Toutes ces informations sont disponibles sur les fiches techniques des peintures.

 

 

Cet article peut vous intéresser : quel budget prévoir pour les travaux de peinture  ?
 
 

Publié le 31/03/2021

5 avantages à utiliser le sol souple en lames PVC !

Esthétique, peu onéreux, facile à entretenir… le sol souple en lames PVC à cliquer s’impose comme le revêtement le plus adapté pour la rénovation des sols à La Réunion. Faisons un tour d’horizon sur les nombreux avantages qu’il offre :

 

Rapide à poser, les lames ne sont pas collées mais posées en indépendance grâce à un système clic, le revêtement existant (carrelage, parquet, DalleFlex…) est donc préservé,

 

Pratique en rénovation, sa faible épaisseur (en comparaison aux autres revêtements) limite le rabotage des portes,

 

Economique en raison de l’absence des frais de pose par un professionnel contrairement aux autres revêtements,

 

Facile à entretenir grâce à un traitement antitaches appliqué à la surface lors de sa fabrication et des joints invisibles entre les lames,

 

Décoratif, il se décline en plusieurs motifs ou coloris et reproduit à l’identique des matières tels que le bois, le carrelage …etc.,
Le sol souple en lames PVC est une bonne alternative pour les travaux de rénovation.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous dans l’une de nos 4 agences Artipro By Mauvilac ou complétez ce formulaire si vous souhaitez être recontacté !

Terrasse en bois : conseils pour la protéger & l’entretenir

Espace où l’on aime se poser et flâner, la terrasse est un aménagement extérieur incontournable à La Réunion.  Exposée au climat tropical, elle a tendance à virer au gris  rapidement. Qu’il soit en bois résineux (Pin Sylvestre) ou en bois exotiques (Iroko, Ipé, Teck, Cèdre Rouge), découvrez dans cet article des conseils pour entretenir votre plancher :
 
Un grand nettoyage 2 fois par an
Privilégiez le balai brosse pour éliminer les impuretés qui s’incrustent dans le bois (mousses, poussières…etc.), évitez le
nettoyeur haute pression qui pourrait endommager la structure du bois.
 
Nourrir et protéger avec un saturateur
Destiné aux surfaces en bois horizontales (terrasse en caillebotis ou en lames), le saturateur empêche le bois de
 s’assécher et donne un bel effet décoratif et noble. Il sert de protection contre les agressions climatiques (UV, humidité,
 intempéries…). De plus, il conserve l’aspect naturel du bois et facilite l’entretien. Selon les marques, plusieurs teintes sont
 disponibles à l’achat.
 
Préparer les supports avant application
Bois neufs : il n’y a pas de préparation au préalable sauf pour les bois exotiques qui doivent être légèrement dégraissés,
Bois grisés : nettoyage et détachage du bois avec un dégriseur,
Bois déjà lasurés, peints ou vernis : décapage et ponçage du bois avant application.

Publié le 12/07/2021

Comment peindre un plafond comme un pro ?

Peindre un plafond sans laisser de trace comme un véritable professionnel, c’est possible. Nous vous dévoilons ici les étapes à suivre pour obtenir un résultat parfait, digne d’un pro ! Outillages, préparation de la pièce, du support et finition, nous vous expliquons tout maintenant.

 

Tout d’abord, prévoyez le matériel nécessaire au projet : 
  • Prévoir le matériel de protection ( bâche, ruban adhésif de masquage ),
  • S’équiper des accessoires pour peindre ( bac à peinture, pinceau à réchampir, rouleau anti-gouttes, manche télescopique, pot d’apprêt, pots de peinture spéciale plafond )
  • Un escabeau sera également nécessaire même si vous utilisez une perche pour peindre, au moins pour dégager les angles.
 
Pour ne rien oublier, reportez-vous à notre article « Faire soi-même ses travaux de peinture : check-list pour ne rien oublier »
 
Voici maintenant les étapes à suivre pour avoir un plafond impeccable.
 
Il faut d’abord préparer la pièce à peindre : 
  • Coupez l’alimentation et retirez tous les éclairages du plafond
  • Enlevez les stores, tringles, rideaux et meubles pouvant être abîmés par la peinture et protégez-les avec du scotch et de la bâche de protection
  • Dépoussiérez et nettoyez la surface à peindre. Un chiffon humide suffira pour la plupart du temps. Utilisez un nettoyant s’il y a des taches.
  • Protégez les zones à ne pas peindre : le sol avec une bâche, le haut des murs avec du ruban de masquage, …
Maintenant, vous pouvez commencer à peindre ! 

 

Avant toute chose, remuez bien la peinture plusieurs fois pour obtenir un aspect homogène avant l’application.

 

1/ La couche d’apprêt (ou 1ère couche) pour uniformiser la surface à peindre et favoriser l’adhérence de la couche de finition.
  • Dégagez les angles et les bords avec le pinceau à réchampir, puis uniformisez avec le rouleau
  • Peignez ensuite votre plafond en réalisant des bandes, en veillant à bien repasser sur les bords de la bande précédente
  • Soyez vigilant à bien charger la matière sur le rouleau pour réaliser des bandes uniformes
  • Respecter bien le temps de séchage indiqué de la peinture avant de passer à la couche de finition

 

2/ La couche de finition, pour le rendu final de votre plafond
  • Comme pour la première couche, repassez sur les angles, et les bords,
  • Appliquez ensuite méthodiquement la peinture sur le plafond en croisant vos passages de rouleau sur des zones d’environs 1 m2
  • Assurez-vous bien de réaliser le dernier passage de rouleau dans le sens de la lumière
  • Une deuxième couche de finition pourra être nécessaire en fonction de la couleur retenue, et de la qualité de la peinture appliquée
  • Pensez bien à enlever le scotch après avoir fini l’application de la peinture avant que celle-ci ne sèche.
Voilà, votre plafond est impeccablement peint ! Vous avez mené à bien votre projet !

 

Derniers petits conseils utiles à retenir :
  • Vérifiez la température de la pièce : idéale autour de 20° degrés pour une meilleure adhérence de la peinture
  • Choisissez une peinture spéciale plafond (mat profond en général) pour éviter les reflets
  • Évitez une aération trop importante de la pièce, car cela peut accélérer le séchage de la peinture avec un risque fort de trace de reprise
  • Ne faites pas de pause pendant l’application d’une couche pour éviter des démarcations : il faut toujours terminer une pièce commencée
  •  Appliquez la dernière couche dans le sens de la lumière pour éviter les traces visibles.

Vous savez maintenant tout pour obtenir un plafond parfaitement peint.
Si toutefois, vous hésitez encore sur le choix de la peinture, venez consulter notre sélection spéciale plafond.

Publié le 31/03/2021

Peinture multisupport, une solution pour tous vos travaux ?

La peinture multisupport se présente comme la solution idéale pour peindre ou rénover dans l’habitat. Elle se veut l’avenir de la peinture …
Mais, en avez-vous déjà entendu parler ? Quels avantages apporte-t-elle ? Ou l’appliquer ?
Voici notre éclairage afin de mieux appréhender cette peinture.
Tout d’abord, qu’est-ce qu’une peinture multisupport ?
On parle aujourd’hui de peinture multisupport ou peinture 2 en 1 « Primaire + Finition ». C’est une peinture qui s’applique sur la plupart des supports sans primaire spécifique. Elle permet donc de donner un coup de neuf à quasi toutes les surfaces, mais également dans certains cas, un tout autre aspect à votre support (couleur, brillance…).
Les avantages d’une peinture multisupport sont multiples comme :
  • Vous offrir un gain de temps, son application étant aisée,
  • Vous faire réaliser des économies car il n’est pas nécessaire d’acheter un primaire d’accrochage,
  • Vous faire gagner en productivité (aucun décapage ou ponçage la plupart du temps),
  • Vous offrir une excellente accroche même sur les matériaux difficiles,
  • Vous procurez une très forte résistance à l’abrasion humide,
  • Vous offrir une résistance à la corrosion pour certaines d’entre elles,
 
Et de surcroît, vous avez accès à une multitude de choix de couleur !
Le seul impératif auquel vous devrez vous soumettre est d’effectuer un dégraissage du support, avant application de la peinture, de manière à ce qu’elle accroche correctement et résiste dans le temps.

 

L’application se fait sur divers matériaux :
La peinture peut s’utiliser sur la plupart des supports, comme par exemple :
  • Des supports plâtres : enduits, plaques de plâtre
  • Des supports bois : tous types de bois
  • Des supports métalliques : ferreux et non-ferreux 
  • Mais aussi : pâte de verre, grès cérame, verre, PVC, …
 
L’application se fait aussi sur tous types de surface :
  • Des surfaces vernies ou très lisse : il suffit de procéder à un léger ponçage, puis dépoussiérage avant application, 
  • Des surfaces cirées : utilisation d’un décireur avant mise en peinture,
  • Des anciennes peintures lessivées au préalable : acryliques, glycérophtaliques, vernis, lasures, …
 
De ce fait, la nature des travaux que vous pouvez effectuer est très variée, et vous permettra de réaliser sans contrainte des projets spécifiques sans primaire préalable, comme par exemple :
  • Repeindre des meubles de cuisine,
  • Peindre du mobilier de salon ou de jardin, 
  • Repeindre du vieux carrelage, 
  • Repeindre un portail,
  • Repeindre une porte,
  • Repeindre une toiture,
  • Repeindre vos canalisations.
En résumé, ce qui est important de retenir concernant la peinture multisupport :
–  C’est une peinture particulièrement adaptée pour des travaux spécifiques de rénovation.
–  Elle vous permettra de redonner (ou donner) un aspect neuf et coloré à vos objets.
–  Elle est facile à appliquer, et vous fera gagner en rapidité d’exécution.
 
Vous voulez vous lancer ? Nous proposons de réaliser votre projet avec INNOVACRYL 2.1, une peinture polyvalente multi-usages et multisupport très performante.

Publié le 31/03/2021

Faire soi-même ses travaux de peinture : check-list pour ne rien oublier.

Vous avez décidé de rénover votre logement en donnant un coup de peinture sur vos murs et plafonds. Une très bonne initiative pour redonner de la fraîcheur à votre intérieur. Avant de vous lancer, faites le point sur ce dont vous allez avoir besoin, et sur la manière d’organiser vos travaux.
Matériels et peintures
  • Pinceaux, rouleaux, bâches de protection, escabeau… : assurez-vous de disposer de tout le matériel nécessaire.
  • La peinture devra convenir à votre usage au quotidien. Choisissez une peinture veloutée ou satinée pour une pièce humide. Pour les pièces de vie, c’est le plus souvent une finition mate ou velours qui est choisie, mais faites surtout en fonction de vos envies !
  • Prévoir une quantité de peinture suffisante : pour cela, il vous faudra bien déterminer les surfaces à peindre. Ensuite, vous pourrez calculer la quantité nécessaire en fonction du rendement de la peinture et du nombre de couches à appliquer. Et si vous avez un doute, n’hésitez pas à solliciter nos conseillers dans nos agences.
Préparation du support
Avant de passer à la mise en peinture proprement dite, n’oubliez pas de préparer votre support.
  • Corrigez les imperfections des surfaces avec l’enduit adéquat,
  • Rebouchez les trous s’il y en a.
  • Poncez pour rendre la surface la plus lisse et nette possible
  • Et pensez à bien lessiver vos murs et plafonds. Il est important que les surfaces soient propres avant la mise en peinture, pour un rendu impeccable.
Protection du chantier
  • Recouvrez les meubles et sols d’une bâche protectrice
  • Mettez du scotch peinture pour protéger les zones à ne pas peindre
Vous pouvez maintenant commencer à peindre. Pensez à bien croiser vos passes de rouleaux, en finissant de haut en bas pour un meilleur rendu.
Et si vous n’êtes pas encore fixé sur la ou les couleurs pour votre intérieur, venez tester notre simulateur de couleur qui vous aidera à choisir.

Publié le 01/02/2021

Comment bien choisir son artisan peintre ?

On peut parfois réaliser soi-même ses travaux de peinture. Cependant, pour certains types d’ouvrages, ou si vous manquez de temps, il vaut mieux solliciter un professionnel pour garantir le résultat.
Nous allons vous aider à trouver et sélectionner le bon expert pour vos travaux de peinture.
Voici nos conseils :
1re étape : déterminer les travaux à réaliser
Avant de sélectionner un professionnel, il est nécessaire de déterminer clairement ce que vous souhaitez lui faire réaliser : peintures décoratives, fresques murales, peintures de sol, ravalement de façade, peintures de toiture…
Vous pourrez ainsi interroger les professionnels présélectionnés sur leurs compétences et expériences selon la difficulté des travaux à réaliser.
 
2e étape : trouver des artisans pour réaliser vos travaux
Une fois que vous avez déterminé vos besoins, comment trouver le peintre qui réalisera votre projet ? Voici quelques pistes pour vous aider :
  • Une valeur sûre, le bouche à oreille : parlez-en autour de vous, votre entourage a peut-être des professionnels à vous conseiller.
  • Le recrutement en ligne : de plus en plus de peintres communiquent sur le digital, et mettent en avant leurs réalisations. Faites une petite recherche sur Internet.
    Les annuaires professionnels, type Memenbat…
3e étape : La pré-sélection
Vous pouvez déjà faire une première sélection sur la base des références des artisans. Interrogez-les sur les chantiers qu’ils ont réalisés afin d’évaluer s’ils sont bien en mesure de mener à bien les travaux que vous souhaitez faire.
Si vous pouvez aller voir des chantiers sur lesquels ils sont intervenus, sautez sur l’occasion. Il n’y a rien de mieux pour constater la qualité du travail.
Vérifiez aussi s’il s’agit bien de professionnels et qu’ils sont immatriculés en tant que tels au Registre des Métiers.
Enfin, assurez-vous qu’ils disposent des assurances obligatoires pour couvrir leurs interventions.
4e étape : faites votre choix !
À ce stade, vous avez sélectionné 1 ou 2 professionnels susceptibles de réaliser vos travaux.
Nous vous conseillons d’organiser un entretien sur votre chantier pour valider leur approche :
  • le professionnel s’est déplacé en personne pour prendre connaissance de l’étendue des travaux : 1er bon point
  • la personne a été source de proposition suite à la nature des travaux à effectuer : 2e bon point
  • Il propose des peintures adaptées et semble au fait des règles de l’art : 3e bon point
  • Un devis précis est transmis quelques jours qui suivent la rencontre : 4e bon point
  • Le devis est cohérent en termes de prix (ni trop bas, ni trop haut). Si le prix est « cassé », méfiez-vous… la qualité du rendu ne sera peut-être pas au rendez-vous car les travaux risquent d’être faits à l’économie. : 5e bon point.
  • Il est capable de s’engager sur une date de démarrage et une durée d’intervention : 6e bon point.
Vous avez à présent tout en main pour choisir un professionnel pour vos travaux.
Pour ce qui est de la peinture et du matériel d’application, sachez que nous proposons un large choix adapté à chaque usage. Découvrez notre catalogue de produits ici.

Publié le 01/02/2021

Comment protéger sa toiture contre la corrosion ?

Le climat tropical de La Réunion soumet à rude épreuve les toitures tôles de nos maisons.
Au bout d’un certain temps, la corrosion peut apparaître. Il faut alors intervenir pour protéger sa toiture, et assurer sa longévité.
Comme vous pouvez le constater, la tôle est le matériau favori en toiture à La Réunion en raison de ses nombreux atouts : légèreté, bonne aptitude à la déformation, faible inertie thermique ; lorsqu’elle est bien posée elle assure une bonne étanchéité et demeure économiquement abordable. Cependant, son point faible est sa sensibilité à la corrosion.
Bien entendu, en cas d’apparition de corrosion, cela doit être traité, sinon votre toiture s’altérera progressivement, tant au niveau de son esthétique que de sa durabilité.
FOCUS : 
Quelles sont les zones les plus sensibles ?
  • Zones où se superposent les tôles
  • Arêtes des nervures
  • Trous de fixation, éraflures, ou coupes

 

Pas de panique cependant, il existe des peintures adaptées pour se prémunir contre ces désordres et protéger sa toiture. Privilégiez une peinture acrylique (en phase aqueuse) anticorrosion spéciale toiture.
Avant la mise en peinture, soyez très attentif à la préparation du support. Cette étape préalable est primordiale pour la tenue dans le temps du nouveau revêtement de peinture que vous allez appliquer :
  • Nettoyage et dépoussiérage par lavage au jet haut pression,
  • Resserrage des têtes de boulon,
  • Traitement des points de rouille le cas échéant avec un convertisseur de rouille type Killox,
  • Traitement anticryptogamique conseillé avec un produit adapté, puis rinçage au jet d’eau
Vous envisagez de repeindre votre toiture et souhaitez bénéficier de conseils de professionnels : 

Publié le 15/12/2020

Peinture de sol : 5 étapes à suivre pour un résultat de qualité

Plusieurs aspects sont à prendre en considération dans le choix d’une peinture de sol :
– Pour quel usage (domestique, professionnel, …) ?
– Quelle est la nature du support ?
– Dans quel état est-il ? Support neuf ou déjà peint ?
– Quelle préparation du support est nécessaire avant mise en peinture ?
Pour vous y retrouver, nous vous proposons un mode opératoire à suivre avant de commencer à peindre.
1ère étape : définir l’usage du sol à peindre
  • Usage domestique : usage piétonnier et stationnement d’un véhicule léger
  • Usage professionnel avec trafic modéré : points de vente, bureaux, salle de classe, vestiaires, petites salles de restauration, salles polyvalentes, …
  • Usage professionnel avec trafic intense : centres commerciaux, parkings publics, ateliers de fabrication, entrepôts de stockage, locaux techniques, …
Conseil de Pro : pour les usages professionnels avec trafic modéré ou intense, il est vivement recommandé de se rapprocher d’un professionnel. La préparation des supports et la mise en œuvre de peintures bi-composant nécessitent des compétences spécifiques, et des matériels spécialisés.
 
2ème étape : identification du type de support
  • Béton ou mortier (âgé de plus de 28 jours)
  • Ancien sol peint
  • Carrelage
  • Autres ?
 
3ème étape : diagnostic du support : dans quel état se trouve-t-il ?
Analyser le support est indispensable pour réaliser la bonne préparation de sol avant de le peindre.
Dans le cas d’un support en béton ou mortier :
  • Contrôler l’humidité intrinsèque : mettre une bâche plastique transparente d’un mètre carré sur le sol en mettant un adhésif en périphérie. Après 24h, si une condensation est visible, procédez à l’aération et à la ventilation de la pièce pendant quelques jours. Puis effectuez de nouveau le test jusqu’à la disparition de la condensation sous la bâche.
  • Vérifier la porosité du support en versant une goutte d’eau sur le sol et en observant le temps que met la goutte d’eau à disparaitre dans le sol :
                   ✔ Inférieur à 1 min : trop poreux, trop absorbant. 
                   ✔ Entre 1 à 4 min : porosité normale.
                   ✔ Plus de 4 min : support trop fermé.
  • Tester la cohésion du support : utiliser un tournevis pour tester la dureté du sol, si celui-ci n’est pas assez dur, il faudra prévoir l’application d’un enduit de ragréage
  • Si des fissures sont visibles, il faudra les traiter en les refermant avec une résine époxydique additionnée de silice.
Dans le cas d’un ancien sol peint :
  • Quadriller la surface au cutter en espaçant les coupes  d’1 à 2 mm, puis utiliser un ruban adhésif et l’arracher sèchement. Si plus de 10% de la peinture se détache avec le ruban adhésif, il faudra éliminer l’ancienne peinture par décapage chimique ou mécanique avant remise en peinture du support.
 
4ème étape : Préparation du support
Étape importante, car cela jouera un rôle majeur pour la longévité de la remise en peinture du support.
  • Béton, ou mortier : selon le résultat du test de la porosité du support, il faudra appliquer le primaire adapté et/ou préparer le support par une action mécanique ou chimique.
  • Ancien support peint : Si plus de 10% de la surface testée se décolle, alors il vous faudra décaper la totalité du support avant remise en peinture.
  • Carrelage : poncer légèrement la surface puis appliquer, après dégraissage, un primaire d’accrochage adapté.
 
5ème étape : choisir la peinture de sol
Pour un usage domestique, orientez-vous vers une peinture spécifique pour le sol, ayant les propriétés suivantes :
  • Facilité d’application,
  • Mono-composante en phase aqueuse,
  • Séchage rapide,
  • Facilité d’entretien,
  • Résistance aux produits d’entretien et de nettoyage courant,
  • Résistance au ripage des pneus chauds des véhicules dans les garages.
Pour un usage professionnel avec trafic modéré ou intense, consultez un spécialiste de la peinture qui pourra vous proposer la solution technique la plus adaptée à votre besoin.

Publié  le 01/12/2020